Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • Un vol en Albatros

    Il est des amours qui dépérissent au fil du temps. Et d'autres qui restent intactes. Ma flamme pour les avions de chasse n'a jamais disparu. Quand j'étais petit, mes camarades étaient fascinés par les petites Majorette. Ils en avaient des cartons entiers. Mais en ce qui me concernait, c'était les avions militaires. Il y avait des maquettes d'avions partout dans ma chambre. Je ne sortais jamais sans eux. Et quand mes amis proposaient de jouer avec leurs petites voitures, je foutais le dawa dans leur parc automobile et m'en allais jouer avec mes avions. J'étais peut-être un peu sociopathe, maintenant que j'y pense. :-) Je suis aujourd'hui adulte, mais cette affection-là est toujours entière. Des maquettes d'avion de chasse dans mon bureau. Il fallait donc bien qu'un jour, je découvre ce qu'on ressent à bord d'un avion de chasse. Et c'est ce que j'ai fait il y a quelques jours, lors d'un vol en avion de combat. Depuis le temps que j'en rêvais que je craignais par-dessus tout que ce vol ne soit pas à la hauteur. De sortir de l'appareil et de me dire que ce n'était pas si sensationnel que ça. Mais ça ne s'est pas passé comme ça. Lorsque je suis sorti de l'appareil, j'avais l'impression d'avoir passé une heure dans un sèche-linge. A pleine puissance. Cette expérience s'est avérée encore plus démente que ce que j'avais imaginé. A certains moments, je dois bien admettre que j'ai dû lutter pour ne pas paniquer. Je comprends mieux pourquoi j'ai eu autant de mal à trouver des retours d'expérience sur de tels vols sur le web. Avec le recul, il n'y a pas de mots pour décrire ce que j'ai vécu. Pour décrire ce qu'on ressent au moment où on enfile sa combinaison de vol. Lorsqu'on monte à l'intérieur du cockpit. Et quand, dès la première boucle, on pèse soudain 6 fois son poids. Il n'y a aucun mot pour raconter ça. Mais il fallait quand même que je le dise ici : j'ai volé à bord d'un avion militaire. Retrouvez toutes les infos sur ce de vol en L-39 en suivant le lien. http://www.vol-l39.com

  • Japon : une nouvelle constitution

    La Constitution pacifiste du Japon est inchangée depuis 70 ans mais les nationalistes qui cherchent à l’amender, chef du gouvernement en tête, se préparent à une nouvelle offensive notamment à la faveur des menaces nord-coréennes grandissantes. Cette charte fondamentale dictée par l’occupant américain après la défaite japonaise de la Seconde guerre mondiale et entrée en vigueur le 3 mai 1947, est vue par les nationalistes comme une humiliation. « Le temps est venu », a déclaré lundi devant 1.000 personnes le Premier ministre Shinzo Abe dans un discours à l’attention des partisans d’un amendement. « Nous allons faire au cours de cette année charnière un pas historique vers notre objectif majeur d’une révision constitutionnelle ». Les champions d’un changement connaissent à présent leur « meilleure chance » de parvenir à leurs fins, estime Kenneth Ruoff, professeur d’histoire du Japon à l’Université de Portland, aux Etats-Unis. Les partis favorables à un amendement sont en mesure de constituer la majorité des deux tiers dans les deux chambres, nécessaire au vote de modifications. Celles-ci seraient néanmoins soumises à référendum, un obstacle majeur. Pour la majorité des Japonais, l’article 9 de la Constitution, qui consacre la renonciation « à jamais » à la guerre, est précieux: il tourne la page de l’impérialisme et des atrocités de l’armée japonaise avant et pendant le conflit, ainsi que de l’horreur des bombes atomiques larguées par l’armée américaine en août 1945 sur Hiroshima et Nagasaki. De leur côté les nationalistes estiment que ses défenseurs sont dangereusement déphasés par rapport aux réalités géopolitiques actuelles, comme les programmes nucléaire et de missiles balistiques de la Corée du Nord. « La ligne de fracture de la politique japonaise passe bien par la Constitution », résume M. Ruoff. Le Parti libéral démocrate (PLD), au pouvoir de façon quasi ininterrompue depuis 1955, ne cache pas sa volonté de longue date d’amender le texte. M. Abe lui-même, à qui ce projet tient à coeur, promet depuis longtemps de rendre la loi fondamentale plus compatible avec les valeurs japonaises telles que perçues par les conservateurs: importance donnée aux obligations plus qu’aux droits, à la famille plus qu’à l’individu. Quant à l’article 9, s’il est peu probable que les conservateurs visent son retrait, ils prônent un changement dans les termes qui y sont employés, en y inscrivant la reconnaissance des forces d’autodéfense en tant qu’armée et une affirmation claire du droit du Japon à se défendre. La Constitution n’a jamais été amendée mais interprétée de manière à assouplir certaines contraintes, comme lors du passage en septembre 2015 de lois qui permettent en théorie aux forces d’autodéfense d’appuyer un allié en difficulté à l’étranger.

  • Le Mont des Cats en ballon

    Pendant les beaux jours, j'ai en effet vécu une aventure dont je rêvais depuis longtemps : j'ai en effet contemplé le monde sous un nouvel angle grâce à un baptême de l'air en ballon. Cette équipée s'est passée à la campagne, et les évènements qui ont marqué cette journée me reviennent souvent à l'esprit. Je repense à ce matin, attendant dans un champ, pendant que l'aérostier étendait le ballon. Le soleil n'avait pas encore fait son apparition à l'horizon et mes amis et moi grelottions dans l'air froid du matin. Je me revois embarquer et réchauffer grâce au brûleur. Après un moment, la nacelle a finalement quitté le sol pour s'élever tout doucement. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que j'ai pris une claque. C'est monstrueux, comme le monde est différent vu d'en haut. Je me souviens d'une scène dans Le Cercle des poètes disparus, il y a une scène que j'aime vraiment. C'est quand le Capitaine grimpe sur son bureau et explique qu'il faut parfois regarder sous un angle différent ». C'est ce qu'était ce vol en montgolfière, d'une certaine façon : une manière de redécouvrir le monde de façon différente.Le baptême en aérostat est une discipline fabuleuse. Et je peux vous dire qu'il l'est, lorsqu'on le regarde à 500 mètres d'altitude ! L'expérience n'a rien  à voir avec le fait de contempler notre planète depuis le hublot d'un avion de ligne. Dans une montgolfière, il n'y a aucune barrière pour vous séparer du monde ; vous pouvez sentir le vent sur votre peau, humer l'air au petit matin, admirer la terre qui se pare d'or lorsque le soleil étend ses rayons. C'en est presque mystique. Cette aventure s'est déroulé il y a maintenant plusieurs mois et j'y repense souvent, quand je suis coincé dans les embouteillages. Ce vol en montgolfière est devenu une façon de m'extraire des petits problèmes de la vie en général. Une vraie bouffée d'air frais, en définitiveSi l'occasion se présente un jour, je vous conseille vraiment d'essayer.Pour plus d'informations, allez sur le site de cette expérience de vol en montgolfière au Mont des Cats et trouver toutes les informations.. Suivez le lien. https://www.tematis.com/vol-montgolfiere-mont-des-cats.html