Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Ma brève expérience de pilote

Piloter un avion ? Pas de problème. C'est ce que j'ai fait pas plus tard que la semaine dernière. Une ligne de moins sur ma longue liste de rêves à vivre avant de disparaître. Bien sûr, ce n'était pas un gros avion de ligne, mais tout de même, ça a été une expérience intense. Ca s'est passé à Aix les Milles, et j'ai beaucoup apprécié cette initiation. Avant de me jeter à l'eau, je pensais un peu bêtement qu'une telle activité était trop difficile. Une erreur sans doute due à l'horrible complexité des simulateurs de vol sur pc, ou aux films catastrophes. Mais comme me l'a appris mon instructeur quelques minutes après mon arrivée : piloter un appareil de ce type est vraiment à la portée du premier quidam. Il y a bien les moments un peu effrayants du décollage et de l’atterrissage. Mais pour le reste, c'est un moment de détente et de plaisir. Et le décollage n'est pas aussi inquiétant qu'on peut le croire (en revanche, l'atterrissage l'est, lui). Et de toute façon, le moment est vite passé. Et lorsque l'appareil redevient parallèle au sol, la vue qu'on a depuis la verrière de l'appareil se révèle aboslumeent magnifique. Pourtant, le meilleur ne réside pas dans le paysage mais dans le pilotage en lui-même, à mon sens. Le maniement du joystick est incroyablement jouissif. Car en raison de la légereté de l'appareil, on ressent chaque rafale de vent qui fait balancer l'avion, à tel point qu'on a souvent l’impression de lutter contre le vent lorsqu'on vire. C'est assez difficile à décrire, mais c’est une expérience très intense. Elle est d'ailleurs plus crevante que ce que les retours d'expérience sur le web disent, bien qu'elle ne dure qu'une demi-heure. D'une part, parce qu'on est toujours aux aguets. Quand on est inexpérimenté, on ne sait pas trop où regarder : le tableau de bord, l'instructeur, l'horizon ? Dans le doute, les yeux passent sans cesse de l'un à l'autre. Et aussi parce qu'il faut tout de même maintenir le manche à balai. Même s'il est assez facile à manipuler, le retour de force demande d'être toujours en tension pour pouvoir conserver sa trajectoire. En bref, voilà une expérience exceptionnelle que je vous recommande de tester, si vous en avez un jour l'occasion. Si vous êtes intéressé, je vous mets la page de mon vol à Aix en Provence. Pour en savoir plus, je vous recommande la lecture du site sur cette activité de baptême en avion au Mans qui est très bien élaboré sur ce sujet.

Les commentaires sont fermés.